#1 Boire sans plastique (opération juillet sans plastique)

Note : cet article ne s’intéresse pas à la question du recyclage du plastique mais aux alternatives !

Un article d’actualité pour cadrer avec la chaleur plus ou moins étouffante du moment et les nombreuses envies de se désaltérer.

Eliminer le plastique de nos habitudes en matière de boissons peut être délicat pour quiconque pénètre dans un magasin lambda : les bouteilles en plastique sont omniprésentes dans les rayonnages pour contenir eau, jus, sodas, à peine concurrencées par les canettes en aluminium et le verre (n’oublions pas que les Tetrapak et autres briques contiennent du plastique).

Le constat n’est guère plus riant chez les boissons chaudes : le café du commerce est quasiment systématiquement présenté dans du plastique, quand il n’est pas tout bonnement suremballé (coucou les dosettes). Idem pour le thé, le plus souvent commercialisé dans des sachets papier contenant du plastique, emballés individuellement dans du plastique, mis dans une boîte en carton plastifié elle-même emballée de plastique (vous suivez toujours ?).

It’s a kind of magic (?)

Même topo lorsqu’on consomme des boissons à l’extérieur : les smoothies, cafés à emporter, et même le petit thé pris en terrasse, tout ce petit monde vient avec son lot de plastique – tasse, emballage de petit biscuit, et bien sûr les pailles.

 

Bref, du plastique en veux-tu en voilà, de quoi essayer de trouver quelques recommandations pour slalomer entre ces montagnes de plastique.

1- Être gourde

Gourdes Gaspa Joe en inox

C’est l’investissement indispensable pour pouvoir transporter à tout moment des boissons, qu’il s’agisse d’eau du robinet ou d’une fontaine, ou bien encore des boissons faites à la maison (jus pressé, citronnade, thé glacé/infusé à froid,…). L’idéal est de la choisir en inox, un matériau durable et très facile d’entretien (ça coûte bonbon à l’achat, mais on peut se la faire offrir pour une occasion). On peut coupler la gourde à un équivalent thermos, pour les boissons chaudes.

2 – Privilégier le verre et le vrac

Le verre, hautement recyclable, et le plus souvent réutilisable, se trouve encore dans le commerce, pour des boissons le plus souvent moins transformées (jus 100%) que les breuvages funky mis en plastique. Et n’oublions pas l’alcool, évidemment.

Si même Franprix s’y met…

 

Le vrac permet d’éviter le plastique pour nos boissons chaudes de la maison : si le thé en vrac se trouve très souvent en grandes surfaces (dans des boîtes en fer), le café nécessite un détour par un magasin bio ou une épicerie fine (à noter dans le carnet d’adresse des Nogentais : le marchand de café du marché et le Franprix, qui s’est mis au café en vrac).

3 – se renseigner et (poliment) refuser

Le thé dans ce bar est-il servi en vrac (avec un simple sachet papier/une boule à thé)(indice = plus le café est hipster plus vous avez vos chances) ? Est-ce que vous pouvez avoir votre consommation sans paille plastique (pour les accros, les pailles en inox ou en verre existent)? Est-ce que vous pouvez avoir votre expresso dans votre thermos plutôt que dans un gobelet en plastique ?

 

Vous avez le droit de poser des questions et d’ajuster une commande en conséquence ! Avec le sourire de circonstance, et en ne brusquant pas des serveurs parfois en plein coup de feu, vos chances de succès augmentent de manière exponentielle.

 

 

One thought on “#1 Boire sans plastique (opération juillet sans plastique)

  1. Pingback: Un pique-nique zéro déchet, ça se tente ! – Boucles de la Marne Territoire En Transition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *