En-tête

Prochains rendez-vous

Samedi 16 mars : Marche pour le climat entre les places de l'Opéra et de la République, départ à 14h (informations et inscription au groupe créé par le collectif francilien des villes et territoires en transition ici).

Mardi 19 mars : Unis Sons Nous, concert-exposition-spectacle organisé en faveur d'ATD Quart Monde à la Scène Watteau de Nogent-sur-Marne à partir de 19h. Entrée sur participation libre. Informations ici

Samedi 23 mars : Carnaval Touf'Ensemble 2019 : la nature revient ! Rendez-vous à 14h30 au jardin partagé du Rateau lavoir, 4 rue Charles Bassée à Fontenay-sous-Bois.

Samedi 30 mars, matin : Opération Courses zéro déchet sur le marché du centre de Nogent-sur-Marne.

Samedi 30 mars, après-midi : Café des bricoleurs, MJC Louis Lepage,  Nogent-sur-Marne.

---

Il faut bien nous l'avouer : lors des premières marches pour le climat, à l'automne dernier, nous nous étions sentis plutôt seuls : oh nous étions à l'aise, contents de revoir les copains transitionneurs et autres "collègues" faisant cause commune... Mais le fait est que nous étions encore trop entre nous, une minorité à peine audible, quasiment invisible pour les médias.

Cinq mois plus tard... La bulle semble s'élargir. Après les gilets jaunes, dehors depuis presque quatre mois, la belle soirée qui a réuni 1300 personnes contre Europacity mi-février à Paris, les étudiants se mettent désormais en grève pour le climat chaque vendredi, emboîtant le pas à Greta Thunberg, et une Marche du siècle (!) est programmée ce samedi !

Rien à voir avec les Gilets jaunes, qui militent pour leur pouvoir d'achat, direz-vous ? Pourtant si. Les gilets jaunes sont la preuve de l'entremêlement entre inégalités sociales et crises environnementales, entre solidarité et écologie. Dans un monde où le dérèglement climatique touche plus durement des pays pauvres qui n'y ont que très peu contribué, il affecte aussi en premier, dans les pays "développés", les populations les plus modestes : celles qui qui se sont éloignées des centres urbains bien desservis pour payer des loyers moins chers, celles qui ne partent jamais en vacances, qui doivent compter leurs sous, qui sont plus dans la survie que dans la subsistance... Et qui ne peuvent que se sentir prises à la gorge par des politiques écologiques qui manquent singulièrement de créativité et ne font que taxer. 

En février, nous avons profité du Grand débat national pour organiser notre propre réunion publique au Perreux : comme nous ne voulions pas être en mode de doléance, nous avons organisé une réunion en mode World café, pour proposer aux participants de discuter ensemble plutôt que de débattre. Le résultat, c'est une liste de propositions de mesures que la ville, le territoire, pourraient mettre en place, pour une écologie moins punitive, plus positive, source de bien-être pour les personnes et pour l'environnement. Parce qu'après tout, c'est quand même bien sa finalité, n'est-ce pas ?

Transitionnement vôtres,

Boucles de la Marne Territoire en Transition

---

Articles du mois

Soirée Grand débat national au Perreux-sur-Marne

Soirée Grand débat national au Perreux-sur-Marne

Sans être totalement convaincus par la finalité du processus du Grand débat national, nous avions décidé, lors de notre rendez-vous citoyen de janvier, de nous en saisir comme d'une occasion pour engager la discussion à l'échelon local sur ce qui se trouve être à la fois notre problématique principale et celle qui arrivait en queue de peloton dans un sondage …

Lire la suite.

---
Défi Famille Zéro déchet - Bilan de mi-parcours

Défi Famille Zéro déchet - Bilan de mi-parcours

Le 11 février dernier, nous avons retrouvé une partie des familles inscrites au défi Famille zéro déchet organisé par la mairie et le territoire à la salle de Gaulle pour un bilan de "mi-parcours". Pour nous, c'était l'occasion, après trois premiers mois assez intenses au cours desquels nous avons préparé puis organisé quatre ateliers au total, de prendre le temps …

Lire la suite.

---

Ailleurs sur le Web

(Des articles qui nous "parlent" et que nous avons envie de partager avec vous...)

Fiscalité verte et acceptabilité sociale : pourquoi ça coince

Extrait choisi : « Si, comme on vient de le voir, la fiscalité environnementale est capable d’améliorer l’efficacité économique, elle n’est cependant pas neutre du point de vue de la distribution des richesses qu’elle génère. Elle engendre même des effets régressifs en frappant davantage les ménages les plus pauvres, et ce d’autant plus qu’ils sont éloignés des centres villes. » Lire

Manifeste de la jeunesse pour le climat

Extrait choisi : « Le dérèglement climatique ainsi que les bouleversements sociaux et environnementaux auxquels nous nous confrontons nécessitent une considération systémique et ne peuvent se réduire au périmètre du ministère de la Transition écologique et solidaire. » Lire

Discrète mais tenace, la mobilisation des coquelicots s’enracine partout en France

Un article sur une autre dynamique en cours depuis plusieurs mois :  l'Appel des coquelicots, en faveur de l'arrêt de l'utilisation des pesticides de synthèse. Avec des morceaux choisis qui font écho à l'actualité.

Extrait choisi : « Un système politique démocratique en bonne santé, c’est une société vivante ou tout le monde fait de la politique. Il y a le vote et il y a nos comportements quotidiens pour le collectif. A tout un chacun, comme il peut, de là où il peut de prendre en main un petit bout de cet immense chantier » . Lire

---

Rejoignez-nous !

En ce début d'année, notre association relance sa campagne d'adhésions ! L'adhésion à l'association, d'un montant minimal de 15 euros, est valable du 1er janvier au 31 décembre de l'année en cours. Pour adhérer, vous avez trois possibilités. Première possibilité : formulaire papier et règlement par chèque Imprimez le formulaire accessible ici ou demandez-en un au prochain rendez-vous citoyen, remplissez-le, …

Lire la suite.

Rêvons, pensons, agissons ensemble sur notre territoire.