En selle pour une rentrée réussie ! [portrait]

Demain (pour nos amis les profs), dans quelques jours, il y a trop longtemps… Le mois d’août touche à sa fin, les programmes audiovisuels reprennent leur routine et il faut se rendre à l’évidence : vous êtes rentré, vous allez rentrer et reprendre le chemin du travail (pensée évidemment solidaire à ceux et celles qui n’ont pas eu la chance de prendre des vacances).

Moment de transition, le mois de septembre est une période parfaite pour s’essayer au vélotaf, histoire de prolonger les vacances où l’on n’hésite pas à sortir les vélos de la cave pour de longues balades. On profite des derniers jours de franc beau temps, du soleil qui tarde encore à se coucher, du repos et des batteries rechargées. Surtout, on se souvient que le vélo est le mode de transport le plus sain en ville, en plus d’être souvent le plus efficace.

Sur notre territoire, les aménagements des bords de Marne permettent de se concocter un itinéraire qui comporte au moins partiellement un segment sécurisé et bucolique, avec très peu voire pas de circulation automobile. Et que dire du bois de Vincennes, qu’on peut traverser rapidement sans souci par temps clément.

A noter également pour les Franciliens, la possibilité de mettre son vélo dans le RER pour des trajets hors heures de pointe avec un vélo normal – si vous faites le choix du vélo pliant, votre monture peut vous accompagner partout et tout le temps dans le bus, le métro. Ces possibilités d’intermodalité sont précieuses pour raccourcir ou aménager son itinéraire domicile-travail, qui représente pour la moitié d’entre nous moins de 8 kilomètres (soit environ 30 minutes en vélo, à vitesse modérée).

 

Pour prendre le train du velotaf en marche comme le propose si joliment Libé, inspirez-vous des autres et trouvez votre style.

Voici un portrait de vélotafeur nogentais, le début nous l’espérons d’une longue série. Il s’appelle Dioni, travaille à Rosny et vit à Nogent.

La monture de Dionni !

Salut, peux-tu nous décrire ta monture et ton trajet quotidien (nombre de kilomètres, villes traversées…) ?

J’ai un vieux VTT d’au moins une vingtaine d’années, un Décathlon Explorer très lourd et costaud 🙂 un peu amélioré, j’y ai installé un guidon plus haut et une selle Royal très confortable pour une conduite plus pépère 😉 des porte bagages devant et derrière et des lumières rechargeables.

Je l’utilise tous les jours pour aller au travail à Rosny sous bois, en traversant Nogent et Fontenay – 6 kilomètres environ, avec une longue descente rue Roger Salengro très amusante. Le soir je mets des fois mon vélo dans le RER A, station Val de Fontenay qui est sur ma route et je descends à Vincennes et je rentre à Nogent à travers bois, 4 kilomètres environ.

 

Quel est ton équipement/kit de survie contre la pluie ? Le froid ?

J’ai aucun kit, juste un KWay un peu grand.

Quelles raisons t’ont poussé à prendre le vélo au quotidien ? Quels avantages y trouves-tu ?

Les raisons : N°1 le fun, la sensation de glisse les matins un peu frais n’a pas d’égal pour se mettre les idées en place et commencer du bon pied la journée, et puis on est en contact avec son environnement : ce matin j’ai indiqué à un gars où se trouvait l’OFPRA qui est sur ma route. Un jour j’ai sauvé un petit chat perdu. Et puis bien sûr je ne pollue pas comme ça en pédalant, ni l’air ni le silence.

Quelles sont les difficultés/obstacles (voirie, incivilité…) ?

Les obstacles, je n’en ai pas tant que cela, juste un feu un peu longuet vers le centre commercial de Fontenay, avec plein de voitures qui veulent se jeter sur toi, mais à part cela tout va bien.

 

Qu’est-ce que les gens te disent/demandent le plus souvent quand ils savent que tu vas au travail en vélo tous les jours ?

Il y a quelques collègues qui viennent à vélo au boulot, ils disent rien, c’est normal ici.

Mais on n’a pas d’abri vélo.

Que faudrait-il pour encourager une plus large pratique du vélo dans le coin ?

Pour encourager le vélo, il faudrait des vraies pistes cyclables partout.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.