Compostez votre ville et montez à bord !

*Billet spécial Semaine européenne de réduction des déchets !

Un compost qui chauffe !

La Tricyclerie, vous connaissez ? C’est une initiative nantaise portée par des volontaires et des vélos-remorques qui ramassent les biodéchets des restaurants et des commerces lors de plusieurs tournées mensuelles. Le tout est amené sur divers sites de compostage pour être valorisé et redistribué à différents acteurs agricoles de la région. Plus près de chez nous, l’association J’aime le Vert a mis en place des pratiques similaires pour tendre à un modèle d’économie circulaire.

Chez Boucles de la Marne, on commence, modestement mais sûrement, à valoriser certains biodéchets de nos villes qui finiraient sinon à la poubelle. Petit tour d’horizon de ce qui est sauvé des poubelles :

  • le marc de café de GramGram, avenue Clémenceau au Perreux. Les petites galettes de marc compact post-espresso rejoignent régulièrement un site de compostage. En ce moment, c’est près de 30 kilos de marc qui évitent la poubelle tous les mois. Le Bureau, près de la gare RER, nous a dernièrement donné un volume équivalent de marc.

  • les peaux de grains de café torréfiés sur le site de GramGram donnent une matière sèche parfaite pour le compost ou le paillage (et ça sent divinement bon).

  • Non, ce n’est pas un doublon. Dans la catégorie des matières jaunes et friables, je demande cette fois les drèches de brasserie, made in Fontenay-sous-Bois, à la brasserie Outland, rue André Tessier. Les résidus d’un brassin sont une excellente nourriture pour les poules ; faute de poules, les drèches vont au compost.

L’ensemble de ces déchets est amené dans un point de compostage collectif situé dans une résidence privée. A terme, le compost servira à faire pousser diverses cultures dans la copropriété mais aussi dans les bacs Incroyables Comestibles du Perreux.

Le projet vous intéresse ? Vous pouvez participer de plusieurs manières :

  • si vous tenez un commerce, en demandant à ce que vos déchets soient valorisés.
  • si vous êtes un.e citoyen.ne concerné.e, vous pouvez enfourcher votre biclou pour rejoindre les tournées, ou bien proposer un point de compostage chez vous. A noter aussi, certains commerces (des grosses brasseries comme le Bureau ou le site de brassage Outland) ont de gros volumes de biodéchets que vous pouvez très simplement embarquer dans votre jardin en vous présentant chez eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *